Compte rendu du Petit déjeuner du 20 septembre 2016

Compte rendu du Petit déjeuner du 20 septembre 2016

[et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default » custom_padding= »5px||9px||| »][et_pb_row _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default » custom_padding= »||8px||| »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »][et_pb_text _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »]

Compte rendu du Petit déjeuner du 20 septembre 2016

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default » custom_padding= »31px||8px||| »][et_pb_row _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »][et_pb_text _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »]

Comment concilier maladie chronique et vie professionnelle ?

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »][et_pb_text _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »]

Un salarié sur quatre souffre d’une maladie chronique. Seulement 48% en parlent à leur DRH et 51% à leur médecin du travail et souvent tardivement.

Près de vingt-cinq personnes ont pu échanger de façon importante sur la santé au travail et surtout sur ses intérêts pour les salariés atteints de maladies chroniques au travail, et leurs proches, de déclarer leur maladie à leur employeur.

Parmi les participants : des représentants du monde associatif œuvrant auprès des malades souffrant de différentes pathologies, la médecine, la médecine du travail, les entreprises et la recherche universitaire. Après l’accueil des invités par Claude CHAUMEIL, Co-Président du Fonds de dotation CAP SANTÉ ENTREPRISE,

  • Pascal METTON, DRH au sein du Groupe Casino, a exposé les enjeux de CAP SANTÉ ENTREPRISE, en rappelant ses objectifs et ses missions. Il s’agissait de rappeler que le dispositif Cap Santé Entreprise, sur mesure et adapté à chaque entreprise, est un programme original et unique en France. Il a, en effet, un triple objectif en agissant sur les entreprises, avec les entreprises et sur les salariés atteints de maladies chroniques et leurs proches au travail. Le dispositif Cap Santé Entreprise se déroule sur trois années à : minima afin de pouvoir, grâce à des actions mises en place, réaliser une étude longitudinale restituant les impacts comportementaux pour pouvoir les améliorer, si nécessaire et/ ou y apporter les corrections ou compléments permettant leur optimisation.
  • Damien KUNEGEL, Directeur d’unité d’exploitation au Crédit Mutuel, a exposé les résultats communicables d’une première analyse effectuée auprès des salariés du Crédit Mutuel Ile de France et portant sur la perception qu’ils ont de l’attitude de leur entreprise, de leur collègue ou d’eux-mêmes dans le cas où ils seraient atteints d’une maladie chronique. Ces résultats ont été suivis de la mise en place d’une proposition de plan d’actions, assortie d’un calendrier, afin de pouvoir évaluer à terme la pertinence des actions qui seront effectuées : formations, groupes de paroles, permanences téléphonique, actions de prévention, de sevrage, d’accompagnement, etc.
  • Andreas TOPP, Groupe EFREI Paris Sud, Directeur du Fonds de Dotation HUMAN’IT a exposé comment le numérique pouvait apporter des solutions d’accompagnement dans le cas de problèmes liés à des problèmes de santé. Cet exposé permettra à CAP SANTÉ ENTREPRISE de se mettre en situation numérique pour aborder le futur proche de façon efficace.

Les questions et échanges furent nombreux à l’issue des interventions nous faisant déborder des horaires prévus : signe d’un intéressement fort.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]